Peau d'âne

Projection de film, dès 6 ans
Dimanche 29 avril, 10h30

Réalisation: Jacques Demy, couleur, 85 minutes , dès 6 ans
Avec: Catherine Deneuve, Jean Marais, Delphine Seyrig, Jacques Perrin

« Amour, amour, je t’aime tant », chantonne Peau d’âne qui nous livre plus loin la recette du cake d’amour « préparez votre, préparez votre pâte, dans une jatte, dans une jatte plate... ». Adapté du conte de Charles Perrault, long métrage parlé et chanté de Jacques Demy sorti en 1970, «Peau d’âne» reste une pépite merveilleuse et extravagante du cinéma français. C’est aussi le film de tous les superlatifs : Catherine Deneuve incarne une sublimissime Peau d’âne, Jacques Perrin un prince plus que charmant,Jean Marais un prodigieux roi amoureux et Delphine Seyrig une fée ultra-attachante. Pour compléter le tableau, ajoutons encore la féerie des décors, les dialogues savoureux, la formidable musique de Michel Legrand et les costumes somptueux – dont les inoubliables robes couleur de lune, de soleil ou du temps – et on obtient un chef-d’oeuvre pour les grands et les petits, de 6 à 106 ans, à voir ou à revoir sans  modération.


Amour, amour, je t’aime tant » (Love, love, I love you so), croons Peau d’âne who offers us below the recipe of the love cake « préparez votre, préparez votre pâte, dans une jatte, dans une jatte plate…» (prepare your, prepare your dough, in a bowl, in a flat bowl…)

Adapted from the tale by Charles Perrault, a feature film spoken and sung by Jacques Demy and released in 1970, «Peau d’âne» remains a marvellous and extravagant gem of French cinema. It’s also the film of all the superlatives: Catherine Deneuve plays a sublime Peau d’âne, Jacques Perrin a more than charming prince, Jean Marais a prodigious king in love, and Delphine Seyrig a most endearing fairy. To complete the tableau, let us add the magic of the decors, the delicious dialogues, the wonderful music of Michel Legrand and the sumptuous costumes – including the unforgettable dresses with the colours of the moon, the sun or the weather – and one obtains a masterpiece for young and old, from 6 to 106, to be seen or revisited without moderation.